2. THEOREME DE L'ENERGIE CINETIQUE

2.1  Relation entre le travail des forces et l'énergie cinétique


   Dans un référentiel galiléen, la variation d'énergie cinétique d'un solide en translation entre de positions A et B est égale à la somme des traveaux des forces extérieures appliquées au solide entre les positions A et B

ΔEcA→B=EcB-EcA=∑W ( Fext)=A→B

     

    Comme c'est un mouvement de translation, l'énergie cinetique s'éxprime selon Ec=1/2Mv2n ainsi l'expression mathématique est :



ΔEcA→B=EcB-EcA=1/2Mvb2-1/2 Mva2 =∑W ( Fext)=A→B

où va et vb sont les vitesses instantanées du solide aux positions A et B. Le travail mécanique des forces permet d'échanger de l'énergie

 

 

 

2.2  Echange d'énergie



    Si la somme des travaux des forces extérieures appliquées est positive, le travail est moteur, alors l'énergie cinétique du solide augmente, ainsi que la valeur de sa vitesse. Le solide s’aide donc de l’énergie au milieu extérieur.

 

    Si la somme des travaux des forces extérieures appliquées est négative, me travail est résistant, alors l'énergie cinétique du solide diminue, ainsi que la valeur de sa vitesse. Le solide reçoit donc de l’énergie du milieu extérieur.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site